Spéléo

Dimanche 31 août 2014 7 31 /08 /Août /2014 23:22

Ou plutôt retour à LA source, celle de La Peyrade sur la commune de Courrensan (32) où il avait fait ses premières armes et réalisé une belle première en compagnie de Marc. Ils avaient alors progressé sur une centaine de mètres jusqu’à un siphon qui les avait bloqués.

Les résurgences étant en étiage  maximum je tente de persuader (sans aucun mal) Maxou et Thibault de reprendre l’explo de cette belle source, le siphon est peut-être désamorcé, on ne sait jamais…

Avant l’explo nous nous rendons à Bazian pour topographier la doline perte géante découverte il y a 15 jours (voir article précédant). C’est un véritable monstre pour le département avec des dimensions de 70 sur 40m !!! Par contre le fond est malheureusement encombré de debris végétaux de grande taille et de beaucoup de terre. L’accès futur à un réseau souterrain semble difficile voire impossible sans très gros moyens de désobstruction.

perte de Tudelle

Plus tard alors que je rends visite aux trois grandes dolines gouffres du Barradet situées sur l’hypothétique tracé de la rivière de La Peyrade, les deux têtards gascons s’engouffrent (on dit pas s’engrottent…) dans l’exsurgence…

… Je ne les reverrai que 4 heures plus tard !

P8310001

Alors que je commence à être plus qu’inquiet , je les entends non loin de l’entrée.

A peine sortis, je comprends à leurs mines réjouies qu’il s’est « passé quelque-chose ».

Maxou : «  On a passé le siphon qui nous avait arrêtés avec Marc, ce n’est plus qu’une voûte rasante. 50 mètres plus loin on se relève dans une très belle galerie. »

P8310004

Thibault : « Put… c’est encore plus beau que le Buguet ! »

Maxou : « On a emprunté cette galerie sur plus de 700 m, quel pied !!! »

Thibault : « Et plus on avançait, plus c’était beau ! »

Maxou : «  En plus y a des cheminées partout, on voit des grosses racines par endroit, la surface ne doit pas être loin. »

P8310025

Thibault : » Y a plein d’affluents aussi, put…, ça va développer tout ça ! »

P8310022

Maxou : «  Après c’est moins drôle, il faut ramper à nouveau dans une belle conduite ovale sur près de 200m. »

Thibault : «  Y a plein de remplissages argileux, la suite va être problématique. En plus on dirait que l’eau se trouble, ça sent le siphon… »

P8310035

 

Le fond actuel

Les deux tritons ont amené avec eux une corde de 9m de long. Je leur avais demandé de mesurer la cavité avec celle-ci.

 

Ils se sont exécuté les bougres !!! Et ils ont mesuré 116 longueurs ! Soit 1044 mètres ! Plus les affluents, escalades et cheminées… Je sens que cette cavité va prendre la deuxième place en développement. Pauvre Sinaî, leader incontesté pendant plus de 40ans…

L'incroyable s'est produit ! En seulement quelques mois, deux grottes majeures ont été explorées en seulement trois raids ! Elles sont en plus les plus esthétiques de toutes les cavités gersoises...

Bon, je sens que je vais pouvoir faire chauffer le reflex... Et le distoX...

Elle est quand mêmebelle la vie !!!

Par Groupe Auscitain de Spéléologie - Publié dans : Spéléo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 28 août 2014 4 28 /08 /Août /2014 18:29

Jeudi 28 Août 2014.

Suite aux indications d'un "indigène" et pendant que nous faisions "les beaux" à la PSM, l'incontournable Gérard est allé visiter les bois autour de Bazian. Il nous en a ramené d'époustouflantes découvertes !

Capture

1 perte n°1 de Tudelle

2 perte géante de Tudelle

3 résurgence de Tonnerre

4 perte (décharge) en relation probable avec la résurgence

Nous commençons par une première perte dans un petit bois près du village de Tudelle.

La doline perte fait environ 5m de profondeur et le ruisseau -aujourd'hui à sec - entre sous terre par un orifice en pleine roche à moitié obstrué par des branches. Les abords sont propres ce qui laisse à penser que les eaux doivent s'infiltrer facilement. A voir sérieusement.

Nous allons voir ensuite une perte "surprenante" selon Gérard, située directement dans un tout petit bois sous le cimetière de Tudelle.

Le bois mesure environ 100m de long sur 30 de large. Bof...

Mais une fois passée l'orée du bois, alors là oui c'est surprenant ! La doline perte est gigantesque et prend toute l'étendue du bois ! Elle collecte deux gros ruisseaux (aujourd'hui à sec) et à son point d'absorbtion, on est déjà à plus de 12 mètres plus bas que le haut de la doline.

doline-de-Tudelle.jpg

La doline géante de Tudelle

C'est sans conteste possible la plus grande dépression du département! Ce karst de Bazian n'a pas fini de nous étonner!

Nous allons ensuite voir la doline qui sert de décharge et qui est située très près (120m) de la résurgence de Tonnerre.

Gérard joue au sanglier et, sans pouvoir accèder au fond de la doline, il découvre le même style de verre que celui découvert à 10m à l'intérieur de la résurgence. Il doit y avoir une cavité peut être pénétrable (au moins pour les verres) au fond de la doline. A voir avec des outils de nettoyage appropriés...

Nous finissons la journée en rendant visite aux grandes dolines d'Aspirail à quelques kilomètres de là. Les cavités jadis explorées semblent colmatées par les alluvions.


Par Groupe Auscitain de Spéléologie - Publié dans : Spéléo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 23 août 2014 6 23 /08 /Août /2014 21:12

Jeudi 31 JUillet. Nous nous retrouvons au chalet ARSIP pour une première traversée Sima Grande-Tête Sauvage. Les forces en présence : Brice, Vincent, Alain et Thibault, deux gendarmes et un ancien policier pour encadrer une petite ténèque : Thibault, notre repris de justesse...  Il n'a plus qu'à filer droit!

Le but de l'opération, outre cette première traversée, est de réaliser des prises de vue photographiques (Brice) et vidéo (Alain) dans les plus beaux puits de -200 à -400 avant que ces derniers ne soient déséquipés durant le camp Amalgame dans 3 jours.

Comme vous pouvez le constater, l'opération a été couronnée de succès . Voir ci jointes les belles photos de Brice et en fin d'article le lien vers la vidéo sur Youtube d'Alain.

Nous démarrons de Pescamou vers 9h00. Une demi heure plus tard nous voilà à l'entrée de la Sima Grande.

Alain rééquipe le P71 avec Brice sur ses talons qui décidera des arrêts photo.

IMGP7456puits de l'échoooo

IMGP7460grand méandre résonnant à -120

IMGP7464le bourdon

IMGP7486à -280

IMGP7494

IMGP7498A -300

IMGP7500

Les flashes crépitent tout au long de la descente qui est toujours aussi agréable. Quel gouffre exceptionnel !

IMGP7505Octobre rouge

IMGP7507

A -400 nous nous engageons dans le méangre G.Bobola, fini de rigoler ! (surtout moi...)

Les 200 premiers mètres sont débonaires mais peu après le gros affluent rive gauche, nous voilà à l'étroiture qui m'avait arrêté lors de la première à environ -435.

Je vire tout mon équipement et passe de justesse l'obstacle , tel le suppo moyen...

Pour moi c'est fini, l'obstacle le plus étroit est franchi. Le rete ça va être du miel, que du bonheur.

Tout faux! La suite est ignoble, horrible, faite pour les limandes et les spéléos plats recouverts de vaseline...  Et j'exagère à peine.

Bref c'est avec un grand ouf que nous débouchons dans le grand canyon à -460.

IMGP7518

Le débouché de G.Bobola dans le grand Canyon

On arrive comme par hasard dans la belle rivière qui coule majestueusement et sans aucun bruit au fond du canyon géant. L'endroit est magique... Mais très venteux.

Il faut pourtant se désaper pour enfiler les néoprènes !

Quelques photos sont vite prises dans cet endroit superbe puis, frigorifiés, nous attaquons la remontée vers le gouffre de la Tête Sauvage dont l'entrée nous attend, 470m plus haut.

IMGP7531

En marchant nous nous réchauffons vite et en plus on en prend plein les yeux ! Nous arrivons vite à la monstrueuse salle Susse et ses blocs géants qu'il faut chevaucher sur près de 200m.

IMGP7535

La salle Susse vue sous un angle inhabituel (de l'aval vers l'amont)

Une dernière vasque et voilà le méandre venant de la TS.

IMGP7546

Une dernière épreuve avec le passage du soupirail, particulièrement en eau, puis c'est la longue remontée des 350 mètres de puits.

IMGP7558

IMGP7563Le soupirail

Nous sortons à la tombée de la nuit par la belle entrée débarrassée depuis peu de son toit en planches pourries. Voilà 12 heures que nous sommes entrés par la sima Grande. Les voitures ne sont plus qu'à dix minutes de marche.

IMGP7631SAUVES !!!!

Une bien belle traversée avec une équipe bien sympathique.

Le lien vers la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=lcj17DpSBXg&list=UUFEZJBu4AvsYe3IFNoF_xwQ



Par Groupe Auscitain de Spéléologie - Publié dans : Spéléo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 28 juillet 2014 1 28 /07 /Juil /2014 13:56

Initiation à la spéléo gersoise pour nes deux juniors du Club Dimitri et Quentin.

45

Dimitri et Quentin

Joël et Marc (une dernière fois avant longtemps) les amènent jusqu'à la salle Léo Barbé située à 800mètres de l'entrée.

1

Quentin dans le laminoir d'entrée

Parrallèlement ils placeront une balise ARVA dans le haut de la cheminée au Nord de la salle.

2

Galerie en laminoir (creusée selon la stratification)

3

Et en méandre creusé à la faveur d'une diaclase

Pendant ce temps Thibault et Alain tenteront de la localiser en surface.

P7270017

L'arrivée dans la salle Léo Barbé

La ballade s'est très bien passée pour de deux jeunes recrues.

Par contre pas de détection de l'ARVA en surface. Il faut dire qu'il y a plus de 30 mètres d'épaisseur en ce point du secteur...

Thibault et Alain débroussaillent alors l'accès à la résurgence du Tonnerre (découverte la semaine dernière) en attendant la sortie de leurs collègues.

Vers 15h30 tout le monde est dehors.

Marc et Thibault tentent alors l'explo de la nouvelle cavité.

Premier constat, c'est beaucoup plus étroit que le Buguet malgré un débit légèrement supérieur, et la galerie taillée en conduite forcée au plafond très corrodé ne permet pas le demi-tour.

P7270020

La résurgence de Tonnerre

Les deux explorateurs progresseront sur une trentaine de mètres mais la suite necessitera de ceuser le lit du ruisseau pour pouvoir continuer.

Par Groupe Auscitain de Spéléologie - Publié dans : Spéléo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 07:20

https://www.youtube.com/watch?v=ZPFzBqL1qc8&list=UUFEZJBu4AvsYe3IFNoF_xwQ

 

 

Sur ce lien la vidéo complète du réseau perte de La Bourdette - résurgence du Buguet

Ci dessous quelques clichés "arrachés" dans les grands volumes à 800 mètres de l'entrée.

J'en ai ch.. mais ça le valait bien...

couv91

couv95

9t

Dans la salle Léo Barbé

7

9n

Dans le "métro de Bazian"

9b

Photos: Alain BRESSAN

Eclairagistes: Guenaël Mouras, Thibault Proust et Kiki Escrivant.

Réflex Pentax K30 + deux torches 1500 Lumens + deux flashes avec cellule.

Par Groupe Auscitain de Spéléologie - Publié dans : Spéléo
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés