Aranzadi du sol au plafond

Publié le par AmalgamExplo

Au bout de la galerie Aranzadi. Photo Serge

Au bout de la galerie Aranzadi. Photo Serge

Ce Jeudi matin, Serge, Guildo et Alain retrouvent Papou qui est arrivé la veille à Arrakoeix pour essayer de donner au « logis frigo » une température plus clémente et respectueuse de nos vieilles carcasses.

Un café, un bref passage chez Burguburu et  est c’est parti pour une première montée jusqu’au tunnel (en voiture, ouf !).

Nous rencontrons Jeff, Henri Laborde et deux autres Oloronnais qui montent au « trou Huet ».

Première montée à Arranzadi. Dur dur la reprise après ce jeûne spéléologique forcé…

Guildo et Serge partent compléter la topo de la galerie Aranzadi tandis que Papou et moi attaquons une escalade situé juste au-dessus du boitier électrique du porche.

L'escalade au niveau du boitier électrique du porche d'Aranzadi. Photos Alain
L'escalade au niveau du boitier électrique du porche d'Aranzadi. Photos Alain
L'escalade au niveau du boitier électrique du porche d'Aranzadi. Photos Alain

L'escalade au niveau du boitier électrique du porche d'Aranzadi. Photos Alain

L’escalade est continuellement surplombante mais le rocher est hyper compact, tout va bien.

Le haut à +20m donne sur une petite rotonde percée d’un « œil de bœuf » en regard sur la galerie et qui précède un départ de méandre rapidement colmaté par le concrétionnement abondant. Quelques photos et déséquipement. Direction  l’escalade de Radeuil donnant sur une galerie parallèle à la galerie Aranzadi. Le projet est de topographier cette galerie dont il n’existe qu’un croquis d’exploration et surtout bien fouiller le moindre départ qui aurait échappé à nos prédécesseurs (fin années 70).

Aranzadi du sol au plafond

L’équipe des topographes a bouclé la topo juste au- dessus du siphon d’argile , il faudra revenir avec un bout de corde pour y accèder.

Dans la Verna avant d'arriver à la plage des galets. Photos Alain
Dans la Verna avant d'arriver à la plage des galets. Photos Alain

Dans la Verna avant d'arriver à la plage des galets. Photos Alain

Vendredi 29 Janvier 2021 :

La verna est en crue (7/8m3/s). Guildo et Serge vont faire de la photo durant cette deuxième journée.

Entre Verna et Chevalier. Guildo dans le méandre Martine. Photos Serge
Entre Verna et Chevalier. Guildo dans le méandre Martine. Photos Serge

Entre Verna et Chevalier. Guildo dans le méandre Martine. Photos Serge

Papou et moi remontons à Aranzadi afin de reconnaître le départ de l’escalade de Radeuil. Comme nous doutons un peu nous préférons attendre le lendemain et Mickey qui nous indiquera précisément où attaquer l’escalade.

Nous allons faire un tour au Maria Dolorès amont qui est en grosse crue lui aussi. La journée sera une journée « photos » dans le vacarme assourdissant des cascades de St Vincent en crue.

Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain
Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain
Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain
Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain
Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain
Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain

Maria Dolorès amont et Verna en crue. Photos Alain

Première cascade Maria Dolorès amont. Photos Serge
Première cascade Maria Dolorès amont. Photos Serge
Première cascade Maria Dolorès amont. Photos Serge

Première cascade Maria Dolorès amont. Photos Serge

Samedi 30 Janvier 2021 :

Mickey nous rejoint vers 8h00 et nous attaquons notre troisième montée à la galerie Aranzadi. L’escalade est elle aussi très arrosée mais toujours aussi ludique.

Nous avons bien fait d’attendre Mickey qui nous indique qu’il sera plus aisé de faire l’escalade par la voie de descente de l’équipe d’Alain Radeuil, très près de la « Porte Etroite » du méandre Martine.

L’escalade est beaucoup plus aisée que la première près du grand porche et quelques prise boueuses me permettent de m’élever partiellement en libre.

15 mètres plus haut je suis dans la galerie et je repère vite l’anneau de rappel , sur un seul et unique vieux spit. (petite pensée à notre ami Agre… et à l'EFS...)

La galerie se poursuit au-delà de la descente. Espoir…

Trois goujons plus loin je pose les pieds sur un bon plancher plat. Malheureusement 15 mètres plus loin, la galerie replonge vers Aranzadi, trente mètres plus bas et très près du départ du méandre Martine. Au-delà la fissure se pince irrémédiablement.

Nous allons faire un tour dans la belle galerie explorée par Radeuil. Elle est ciselée de gros « coups de Gouge » et décorée de belles concrétions et de « cheminées de fées ». La topographie sera pour une prochaine fois.

L’équipe des topographes renforcée par Mickey a terminé la topographie du siphon d’argile et ils sont repartis vers la cabane Dominique Prébende. La topo de notre galerie sera pour une prochaine fois.

Nous récupérons la corde d’escalade et les plaquettes Raumer de protection et nous laissons la corde statique en place.

Vers le siphon d'argile de la galerie Aranzadi. Photos Serge
Vers le siphon d'argile de la galerie Aranzadi. Photos Serge
Vers le siphon d'argile de la galerie Aranzadi. Photos Serge
Vers le siphon d'argile de la galerie Aranzadi. Photos Serge

Vers le siphon d'argile de la galerie Aranzadi. Photos Serge

Ici , le schiste est au plafond ... Photo Serge

Ici , le schiste est au plafond ... Photo Serge

Quel plaisir d’enfin se retrouver entre Amalgamés et de pouvoir reprendre la spéléo ! Pourvu que ça dure…

Guildo, irrémédiablement attiré par les cascades... Photo Serge

Guildo, irrémédiablement attiré par les cascades... Photo Serge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article