Retour aux sources...

Publié le par Groupe Auscitain de Spéléologie

Une synthèse qui ne demande qu'à s'affirmer. Affaire à suivre
Une synthèse qui ne demande qu'à s'affirmer. Affaire à suivre

Une synthèse qui ne demande qu'à s'affirmer. Affaire à suivre

Nous sommes donc revenus à l'extrème Est de la zone de Llano Carreras. 100 mètres au dessus de la Sima de la Niebla où nous avons dépassé par 3 branches différentes la côte de -400 (-414, -417 et -420).

Un trou se cachait au fond de l'une des nombreuses pertes du secteur. Roland a su se souvenir, c'était en 1989 ! Il avait descendu le premier puits de 48 m... Et le gouffre était tombé dans l'oubli.

Ce trou c'est le C269 et il ne pouvait s"appeler que "La Brèche de Roland".

Quel bonheur de quitter le bracas et de se retrouver au milieu de ces paysages de rèves très près des 2000 mètres d'altitude.

On espère trouver d'aussi beaux espaces souterrains que dans les gouffres que nous avons exploré en dessous : Le K7, le C243 (sima de los Cairns), le C214 (sima de la Niebla). Un bref rappel en photos.

DANS LE K7, le P 94 et le P45
DANS LE K7, le P 94 et le P45
DANS LE K7, le P 94 et le P45

DANS LE K7, le P 94 et le P45

DANS LE C243, la salle des Sexafolies, un beau miroir et de beaux puits
DANS LE C243, la salle des Sexafolies, un beau miroir et de beaux puits
DANS LE C243, la salle des Sexafolies, un beau miroir et de beaux puits
DANS LE C243, la salle des Sexafolies, un beau miroir et de beaux puits
DANS LE C243, la salle des Sexafolies, un beau miroir et de beaux puits

DANS LE C243, la salle des Sexafolies, un beau miroir et de beaux puits

LA NIEBLA, en crue à -230 et à l'entrée
LA NIEBLA, en crue à -230 et à l'entrée

LA NIEBLA, en crue à -230 et à l'entrée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article