XENDAKO ZILOA "par les deux bouts"

Publié le par Groupe Auscitain de Spéléologie

Vendredi soir nous nous retrouvons (Véro , Dom, Papou, Sylvain, Le beau’f et moi) chez Madeleine à Ste Engrâce.

La route du col est (encore) fermée et nous avons dû changer d’objectif : Comme on ne peut pas aller au trou du Sentier « Xendako Ziloa » (prononcer cindaquo Chiloua) par le haut , on va tenter de remonter vers lui en passant par son point de jonction (très) probable avec l’Amont du Maria Dolores dans la galerie Aranzadi en haut de la Verna.

Pour cela il va falloir ré-équiper les trois cascades que nos amis Poitevins avaient remontées dans les années 80.

Départ donc le Samedi matin à 8h30. On arrive de justesse au col avec nos deux véhicules. Ensuite montée « pépère » dans la neige vers la cabane Dominique Prébende.

La cabane, le tunnel et ... le nouveau baudrier de Véro (!!!). Photos Dom
La cabane, le tunnel et ... le nouveau baudrier de Véro (!!!). Photos Dom
La cabane, le tunnel et ... le nouveau baudrier de Véro (!!!). Photos Dom

La cabane, le tunnel et ... le nouveau baudrier de Véro (!!!). Photos Dom

         Malheureusement le débit de la rivière est « normal » . Jeff qui est dans la Verna avec un petit groupe nous dit qu’il a assisté  il y a quelques jours  à une crue de 20 m3/s !

Tant pis , les photos ça sera pour une prochaine fois…

On passe sous la corde menant aux « Zobstinés » et un quart d’heure plus tard , on est tous à l’entrée de la galerie Aranzadi.

Sylvain et Dom, qui ne connaissent pas poussent jusqu’au méandre Martine.

 

L'équipe au complet avec véro à la photo. Dom essaie de décrypter l'histoire de la Pierre ... Photos Véro
L'équipe au complet avec véro à la photo. Dom essaie de décrypter l'histoire de la Pierre ... Photos Véro
L'équipe au complet avec véro à la photo. Dom essaie de décrypter l'histoire de la Pierre ... Photos Véro
L'équipe au complet avec véro à la photo. Dom essaie de décrypter l'histoire de la Pierre ... Photos Véro

L'équipe au complet avec véro à la photo. Dom essaie de décrypter l'histoire de la Pierre ... Photos Véro

Le méandre du Maria Dolorès est très actif et comme nous le supposions, la corde des Poitevins est en lambeaux …

Nous décidons d’équiper très à gauche de la cascade que nous rejoindrons par une petite vire évidente . Je me fais un petit tas de cailloux pour planter le premier goujon le + haut possible et je laisse la main à Papou « l’homme du Pays où il pleut tout le temps ».

Deux goujons plus tard on est à la base d’une nouvelle cascade de 6-7 m de haut . La corde Poitevine est ici hors d’eau et à l’air solide …

Papou la remonte en se faisant le plus léger possible et pose deux nouveaux goujons avec notre corde « Gasconne ».

On remonte le beau méandre sur quelques mètres et on débouche devant la dernière cascade qui tombe de quinze mètres de haut dans une belle vasque.

Malheureusement le débit est trop important et nous devrons attendre l’étiage pour ré-équiper. La corde est ici aussi complètement en lambeaux.

Première cascade. Photos Véro et Alain
Première cascade. Photos Véro et Alain
Première cascade. Photos Véro et Alain
Première cascade. Photos Véro et Alain

Première cascade. Photos Véro et Alain

Quelques photos dans la galerie Aranzadi et sortie au grand jour sous un soleil radieux, enfin !!!

Le méandre et la base de la dernière cascade. Photos Papou
Le méandre et la base de la dernière cascade. Photos Papou
Le méandre et la base de la dernière cascade. Photos Papou

Le méandre et la base de la dernière cascade. Photos Papou

Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)
Photos Alain et Véro (extérieur)

Photos Alain et Véro (extérieur)

Sébastien « notre local de l’équipe » me passe un coup de fil vers 20h00 : Le col est a nouveau ouvert et on peut passer en Espagne . Demain nous irons en découdre avec Xendako Ziloa !

Debout à 6 h ! Un bon déjeuner avec œufs et « chingarre grillée », nettoyage  de notre gîte préféré et départ vers La Mouline où nous récupérons Sébastien.

Il y a plus d’un mètre de neige au départ du sentier menant à Ligolette ! L’approche est un vrai régal car la neige porte bien et il fait grand beau. Dom apprécie moyennement car il n’a que ses bottes spéléo et avec les raquettes c’est pas top !!!

L’entrée de la grotte est ouverte – pas étonnant avec un tel courant d’air - . Je m’enfile entre neige et paroi en dégageant au mieux le passage, le trou aspire – c’est bon ça ! –

Le chantier se poursuit durant 5h et il faut encore élargir ! Heureusement , le méandre semble enfin plonger et un élargissement se profiler… La suite très bientôt.

Un bien beau Week-end très constructif mais surtout avec le grand  plaisir de se retrouver entre copains dans une ambiance toujours aussi sympa !

Alain.

XENDAKO ZILOA "par les deux bouts"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article