Du bon, du beau et du très bon ! XENDAKO ZILOUA

Publié le par Groupe Auscitain de Spéléologie

Deux équipes ce Samedi 15 Juillet :

La première (Marie-Claude , Mickey et Le beau'f) au Trou du Sentier (Xendako Ziloua) .

La deuxième (Marc, Joël, Maxou et Alain) au porche des Zobstinés à la Verna.

A 8h45, nous sommes à la base de la remontée de 107m . Joël place ses bloqueurs et pompe le mou de la corde avant de pouvoir commencer l'impressionnante remontée. Remontée qui restera à jamais dans nos souvenirs ! Une seule ballade sur corde est comparable à celle-ci : Celle de la descente (et la remontée) dans la grande salle de la Torca del Carlista en Cantabrie.

La paroi la plus proche est à près de 30m ! Il nous faudra à chacun environ 25 minutes de montée dans un vide ahurissant  pour arriver au Y de départ .

Nous attaquons immédiatement la topo jusqu'au terminus de Jean et Régis. Près de 100m dans la galerie haute de 20m le long d'un très beau miroir de faille absolument rectiligne et orienté au 215° Nord.

Tout au long de la progression nous constatons la présence d'anciens bancs de galets centimétriques formant des lambeaux d'anciens planchers échelonnés sur plusieurs niveaux sur la paroi du  miroir de faille. 3 affluents viennent grossir le cours principal qui se perd une vingtaine de mètres avant les amarrages des cordes d'accès.

Comme dans nos précédentes escalades dans la Verna nous constatons que la galerie est une fois de plus abondamment concrétionnée. C'est un véritable plaisir pour les yeux et cerise sur le gâteau, la progression y est très facile.

Le terminus est franchi et un petit ressaut de 4m permet de rejoindre le cours du petit ruisseau que nous remontons depuis de début de la galerie "Ultime".

Joël et Marc s'engagent dans la suite qui devient beaucoup plus exigüe et qui est tapissée de moonmilch. Il s'arrêtent 30 mètres plus loin , allongés dans le cours du ruisseau devant un passage trop étroit. Le courant d'air est inexistant et nous ne pouvons qu'admettre, la mort dans l'âme, que cette belle aventure se termine aujourd'hui...

Cette escalade, la plus incroyable et impressionnante que nous avons réalisée dans les parois de la Verna (près de 200m de développé pour une hauteur de 107m) restera gravée à jamais dans la mémoire des Amalgamés ! La "galerie Ultime "redeviendra bientôt à nouveau inaccessible et le déséquipement se fera au cours du mois d'Août.

Comme Régis (mon modèle préféré) n'a pas pu venir, c'est Maxou et Joël qui seront débouchés (*) lors de la séance photo.

L'équipe de Xendako Ziloa a progressée de deux mètres de plus par rapport à l'ancien terminus et s'est arrètée en haut d'un petit ressaut dont l'accès est (pour le moment) trop étroit. Le courant d'air est toujours extrêmement violent...

(*) "déboucher quelqu'un en photo sout, c'est l'éclairer avec un flash directionnel et "snooté" pour le faire ressortir du paysage où il est positionné.

Joël au décollage, c'est parti pour 107m inoubliables !
Joël au décollage, c'est parti pour 107m inoubliables !

Joël au décollage, c'est parti pour 107m inoubliables !

Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées
Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées

Dans la galerie "Ultime". On peut voir l'impressionnant miroir de faille que l'on suit sur près de 120m et quelques beaux remplissages au milieu des parois concrétionnées

Dimanche 16 Juillet : Nous nous retrouvons tous (sauf Joël qui est reparti sur Hendaye) à Xendako Ziloa.

Après une marche harassante de 10 minutes (!!!) à partir du terminus de la piste d'Erraycé, nous plongeons dans la belle galerie d'entrée face à un courant d'air impressionnant.

Près de 3 heures de travail seront nécéssaires pour franchir la tête du petit ressaut dans une roche calcaire extrèmement dure constellée de grosses "chailles" (silex).

La base du ressaut fait près de 4m de diamêtre et là , sur le côté, le gouffre continue et plonge sur une dizaine de mètres dans un volume encore plus vaste .... ENFIN !!!!!

Ce beau palier, constellé de chailles énormes faisant penser à des grosses branches d'arbre est d'ors et déjà baptisé "Le vestiaire". C'est ici que nous nous équiperons pour descendre le gouffre qui devient vraiment vertical.

On éclaire vers le bas où une galerie semble prolonger la base du nouveau puits. Et si on tentait le coup en escalade ?

On a une vieille corde d'escalade d'une quizaine de mêtres un peu plus haut qui nous a servi à tirer les seaux de gravats ...

La décision est vite prise ! la corde est ceinturée autour du torse de Marc et verrouillée avec un bon vieux noeud de cabestan .Je l'assure "à l'ancienne " en passant la corde par dessus mon épaule.

La désescalade, bien que surplombante, est facilitée par la présence de nombreuses grosses chailles en relief dans la paroi du puits.

Marc arrive pile poil en bas du puits et en bout de corde ! Il est obligé de se désencorder pour aller voir la suite.

La galerie de 4m de large sur 8 de haut vient vite buter sur un nouveau ressaut tout aussi vaste de 4/5m. Au delà la galerie semble se poursuivre canalisant tout le courant d'air violent qui caractérise cette incroyable cavité. 

CHAMPAGNE !!!! Notre obstination a enfin payé! Après la déception de la veille, le moral est au beau fixe ! Le camp Amalgame va pouvoir débuter dans des conditions optimales!

Xendako Ziloa (trou du Sentier) :

Xendako s’ouvre en rive gauche du ravin d’Othézouritze  (Armagnaga) à 1510 m d’altitude (GPS). L’entrée se situe une dizaine de mètres au-dessus du contact anormal entre le sommet de la série crétacée normale (calcaires à chailles) et les nappes calcaires décollées du « duplex de Ligolette » constituées de calcaires à chailles et de calcschistes. La première partie de la cavité est étroite et se développe dans les calcaires du duplex. On atteint le contact à -17 au sommet d’un ressaut de 2 m. Là, tout change. La cavité devient plus vaste et plus verticale. La première salle, le puits de 10 m et la galerie qui suivent sont marqués par d’épais bancs de chailles assez croulants. La même disposition semble continuer plus bas au pied du ressaut de 5m qui n’a pas été descendu (-33 environ).  Mickey

Du bon, du beau et du très bon ! XENDAKO ZILOUA

Commenter cet article