Saint Pé SM

Publié le par Groupe Auscitain de Spéléologie

Aujourd’hui point de PSM mais un site karstique (presque) aussi beau : Le massif de Saint Pé de Bigorre où se trouvent de splendides gouffres.

Nous avons en effet été aimablement invités par les copains du GSHP pour visiter la superbe perte du Yerse (-400). L’occasion pour moi d’essayer d’en extraire quelques clichés.

Au départ de la barrière du Bergons le samedi à 15h30, une bande de jeunes : Sandrine et Patrick, Régis, et les trois Alain(s) : Le Dols, le Mass et votre humble serviteur.

Et c’est parti pour une ballade de 2h20 jusqu’à la cabane du Yerse à proximité immédiate du gouffre que nous allons visiter. Si le site et la marche d’approche sont superbes, nos sacs de 25kg nous gâchent un peu le plaisir !

Arrivés à destination, on coupe du bois, on remplit les jerricans à la source toute proche et on s’installe en attendant les suivants devant un bon feu de bois et un apéro bien mérité .

Vers 9h00, arrivée de Pierre, Jean, Etienne et Thomas. Lataps, Anaïs et Julien nous rejoindrons le lendemain matin.

Samedi 6h30 branle- bas de combat, on est pas venu jusqu’ici déguisés en feuille de choux pour se faire brouter le c.. par les lapins ! .

Saint Pé SM

Patrick, Pierre, Jean, Régis et Thomas partent devant pour fouiller le fond et commencer le déséquipement.

Je suis avec Anaïs, Sandrine, Julien, Le Mass et Etienne pour faire des photos dans les grands volumes de la cavité. Le Dols ne peut malheureusement pas nous accompagner car il a quelques ennuis de santé.

Après les étroitures (vraiment pas méchantes) de la zone d’entrée parcourues par un franc courant d’air aspirant, nous arrivons à la tête d’un magnifique P38. Ici les dimensions commencent à être intéressantes et à la base du puits on rencontre le ruisseau venant de la perte 60m plus haut. Ruisseau qu’on suivra jusqu’au fond du gouffre.

Les puits s’enchaînent bien, toujours plus gros, toujours plus beaux.

Jean a dû bien s’amuser à faire l’accrobate pour équiper le gouffre hors crue. Les passages sont bien aériens et l’équipement tip top , j’adore !

Au bout d’une dernière main courante, je regarde sous moi et je vois… RIEN ! Rien que du noir occupant un énorme vide qui me renvoie un écho impressionnant .

Ce beau P25 plein pot perce le début de la salle de « Marne la vallée ». une énorme cavité de près de 200m de long sur 60 de large et très déclive.

Julien dans le P25 d'accès à la grande salle
Julien dans le P25 d'accès à la grande salle
Julien dans le P25 d'accès à la grande salle

Julien dans le P25 d'accès à la grande salle

Le sol est constitué de plaques de marnes très fragiles où le ruisseau cascade allègrement. C’est vraiment pas commun et on doit progresser avec prudence car l’ensemble est relativement glissant.

Arrivés vers -300 au bas de la salle , nous cassons une petite croûte avant d’attaquer la séance photo.

Lataps nous rejoint en cours de séances et continue vers le fond pour renforcer l’équipe de déséquipement.

Nous faisons quelque clichés jusqu’au P41 et ressortons vers 15h30, ravis d’avoir visité ce splendide gouffre.

La grande salle de Marne la Vallée
La grande salle de Marne la Vallée
La grande salle de Marne la Vallée

La grande salle de Marne la Vallée

En haut de la salle , le P25 vers la sortie
En haut de la salle , le P25 vers la sortie

En haut de la salle , le P25 vers la sortie

Dans le P41

Dans le P41

Régis et moi redescendons dans la foulée jusqu’aux voitures avec des sacs tout aussi lourds que la veille. Ouf, il faut se le gagner ce gouffre.

Merci encore à Patrick et à nos amis du GSHP pour leur sympathique invitation.

Saint Pé SM
Saint Pé SM

Commenter cet article