Spéléo à la Réunion

Publié le par Groupe Auscitain de Spéléologie

Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion

Enfin quelques nouvelles de la Réunion!

Ayant pris contact avec le Groupe Spéléo de la Réunion, mon séjour me permet de vivre une expérience spéléologique unique. En partant à la découverte des tunnels de lave du Piton de la Fournaise et autres cavités plus anciennes, un spectacle étonnant s'offre à moi!

Ici, point de karst érodé par l'usure du temps et creusé par l'écoulement de l'eau, on entre dans l'intimité du volcan pour admirer les différentes formations de laves nées du refroidissement des coulées. On y découvre des stalactites, stalagmites, cascades de lave figées, galeries de toutes tailles, vastes salles, puits de lumières, etc...

Les cavités les plus anciennes datent de quelques dizaines de milliers d'années, et les plus récentes sont de 2007. La création de tunnels de lave évolue au gré des éruptions volcaniques.

Certaines cavités (coulée 2004) surfréquentées par les pros à des fins commerciales voient malheureusement leur préservation remise en cause par du vandalisme.

Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion

Les tunnels de lave constituent des habitats exceptionnels d'arthropodes cavernicoles et autres espèces animales telles que les salanganes qui trouvent là un bon refuge pour y nicher.

Les tunnels d'altitude sont plus intéressants, parfois situés en falaise, http://www.canyonreunion.com/canyon-tunnel-de-lave/61-La-grande-ravine, ils servent d'habitat à des colonies de salanganes.

Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion

L'inventaire des cavité compte une vingtaine de réseaux, mais celui-ci est très incomplet et de nombreuses explorations sont en cours ou en projet.

La coulée 2007 qui est encore interdite au public pour des raisons de sécurité, recèle de nombreux tunnels et puits qui n'ont pu être exploré car la température intérieur y est trop élevée.

Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion
Spéléo à la Réunion

Actuellement nous explorons des tunnels qui débouchent sur la mer. Localisées sur photo, les entrées potentielles sont explorées et les points d'interrogation levés. La grosse difficulté est d'affronter la houle qui se fracasse sur les rochers. Comme vous pouvez l'imaginer mon goût du risque refait surface et l'idée de faire de la première réveil mon instinct d'aventurier, donc c'est moi qui m'y colle. Comme prévu, les transitions aquatique vers le dur et inversement se sont avérées très mouvementées, voire même renversantes et percutantes. Bien protégé par la néoprène et le casque la mission a été accomplie avec brio. Mais pour l'instant les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances, rien d'exceptionnel, les entrées sont bouchées par refroidissement de lave ou effondrement.

À bientôt pour de nouvelles aventures!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Joël 17/02/2016 11:10

Bravo MARC, super article. Je retrouve nôtre Marco toujours prêt pour la première..

Alain 17/02/2016 10:38

Merci Marc ! Très bel article, ça donne vraiment envie. Dommage que les accès par la mer ne soient pas pénétrables...